logo

MENU
mars 2017

Les régimes alimentaires

 

Les régimes alimentaires

Les régimes alimentaires

 

Des régimes alimentaires de genres nouveaux se relaient dans les assiettes. Leur but n’est pas de vous faire perdre du poids mais plutôt d’adopter une alimentation plus saine. Tour d’horizon.

 

Êtes-vous plutôt flexitarien ou crudivore ?

  •  Le flexitarisme : peu de viande, plus de légumes

Dérivé du régime végétarien, le flexitarisme invite à diminuer sa consommation de viande sans la bannir totalement.

« Flexible », comme son nom l’indique, le flexitarisme mise sur une augmentation de la consommation de fruits et de légumes, de céréales et une diminution des apports caloriques.

C’est un modèle alimentaire plus responsable qui ne se refuse pas une belle côte de bœuf à condition que celle-ci soit de qualité ! Oui, pour les flexitariens, l’alimentation doit avant tout rester un plaisir.

 

  • Le crudivorisme : l’alimentation toute crue

Pour la plupart végétariens, les crudivores sont partisans d’une « alimentation vivante » qui préserve l’apport nutritionnel de chaque produit. Manger « raw » ou cru, selon les nationalités, consiste donc à ne pas cuire les ingrédients au-delà de 40°C environ.

Fruits et légumes se dégustent crus ou séchés à basse température tout comme les produits laitiers, la viande et le poisson (pour les non-végétariens). La non transformation des aliments (sauf à froid comme, par exemple, la germination) est également l’un des principes du crudivorisme.

Bon à savoir : il va falloir équiper votre cuisine (déshydrateur alimentaire, extracteur de jus, blender)

 

Le régime paléo : la diète ancestrale

Selon certaines études, notre alimentation actuelle ne serait pas adaptée à nos besoins. Trop de graisses, trop de céréales et de produits transformés…

Le régime paléo (pour paléolithique) recommande d’adopter le même modèle alimentaire que nos ancêtres il y a… 40 000 ans ! Soit : manger beaucoup de végétaux non transformés, pas de céréales ni de légumes secs, des huiles végétales vierges, beaucoup de protéines et pas de produits laitiers. En somme, le régime paléo exclut les aliments apparus au moment de la révolution agricole.

Son bénéfice : il permettrait de lutter contre certaines maladies chroniques.

 

Et le régime vegan ?

Il est toujours en vogue chez les célébrités comme chez les adeptes d’une meilleure hygiène de vie. Il consiste à bannir de son alimentation tout produit d’origine végétale et ses dérivés.

En contrepartie, les besoins en calcium sont pourvus par la consommation de légumes verts (brocolis, choux, persil…). Les légumineuses, les céréales et les oléagineux apportent des protéines tandis que les omégas 3 et les omégas 6 se pêchent dans certaines huiles comme l’huile de colza.

 

Peu importe votre choix, pourvu qu’il vous mène vers une alimentation plus responsable, respectueuse de votre santé et adaptée à votre condition physique.

 

Romy Ducoulombier

 

Ideal meal | , , , , | Ajouter un commentaire

Les laits végétaux si on essayait

 

Les laits végétaux si on essayait

Les laits végétaux si on essayait

 

 

Vous cherchez une alternative au lait de vache ? Misez sur le lait végétal. Riches en nutriments, il en existe de différentes sortes aux goûts variés. Parfait pour cuisiner ou pour trinquer.

 

Laits végétaux : un concentré de bienfaits

Les « boissons lactées végétales » ou laits végétaux sont riches en nutriments (minéraux, vitamines), en textures et en goûts. Elles peuvent être issues de céréales, de légumineuses ou bien d’oléagineux et constituent une alternative savoureuse au lait animal. En effet, les laits végétaux sont des alliés de taille pour les personnes souffrant d’intolérance au lactose ou d’allergies.

Ils s’inscrivent également dans la mouvance des régimes végétariens ou végétaliens de plus en plus suivis. Consommés en boisson, comme ingrédients de vos recettes de crêpes ou de smoothies, on apprécie leurs personnalités et leurs bienfaits.

 

Quels laits végétaux choisir ?

  • Le lait de soja : il est réputé pour sa digestibilité et sa richesse en calcium. Concentré en protéines végétales, il possède un goût relativement neutre. Attention, en revanche à ne pas le consommer en quantités excessives (notamment pour les femmes enceintes) car il peut entraîner un déséquilibre hormonal.
  • Le lait d’amandes : voici un lait nutritif, facile à digérer. En plus c’est un antiseptique naturel pour les intestins ! Il est bien pourvu en : calcium, phosphore, fer et fibres et son goût fin lui vaut toutes les faveurs sucrées.
  • Le lait de riz : quelle douceur ! C’est une bonne source de sucres lents et de silice qui favorise la fixation du calcium et du magnésium sur les os. Dans le commerce, on trouve du lait de riz aromatisé au chocolat ou à la vanille.
  • Le lait de noisette : avis aux gourmands et aux amateurs de chocolats chauds. Voici le lait à privilégier pour vos boissons sucrées. De plus, il est riche en fer, en magnésium et en antioxydants.

Et aussi…

  • Le lait de châtaigne aide à lutter contre les acidités gastriques.
  • Le lait de quinoa est sans gluten et onctueux
  • Le lait d’avoine est pauvre en acides gras saturés mais riche en glucides complexes et en fibres.

 

Faire son lait végétal « maison » ?

C’est la nouvelle tendance qui cartonne ! Pour cela, il suffit de :

  • Faire tremper environ 150 g de noix ou de graines (nature) dans de l’eau (filtrée, si possible) pendant une nuit.
  • Egouttez-les, rincez-les versez-les dans un blender.
  • Ajoutez 75 cl d’eau minérale et mixez. Vous pouvez adapter la quantité d’eau en fonction de la texture que vous souhaitez donner à votre lait.
  • Ensuite, il ne vous reste plus qu’à filtrer votre boisson à l’aide d’une passoire tamis. Le résidu obtenu ou « okara » est riche en fibres et en minéraux. Ne le jetez pas ! Vous pouvez l’ajouter à vos préparations à gâteaux.
  • Une fois votre lait obtenu, conservez-le jusqu’à 3 jours au réfrigérateur dans un récipient en verre hermétique.

Variez les plaisirs et n’hésitez pas à mélanger les ingrédients de base de vos laits.Exemple : noisettes et amandes ou riz et avoine.

 

Romy Ducoulombier

 

Ideal meal | , , , , | Ajouter un commentaire

Donnez vos titres-restaurant périmés à la Croix-Rouge Française

Vous n’avez pas utilisé tous vos titres-restaurant 2016 ? Vous pouvez en faire don à la Croix-Rouge française jusqu’au 31 mars 2017 et ainsi financer les actions de l’association favorisant l’équilibre et l’hygiène alimentaire de ses bénéficiaires.

 

donner-croix-rouge

 

L’opération « Restaurons la solidarité » menée par la Croix-Rouge française et Edenred France, n°1 du titre-restaurant avec le programme Ticket Restaurant®, a déjà permis de récolter plus de 3 000 000 d’euros depuis 2002, dont plus de 572 000 euros en 2016. En France, 3,8 millions de salariés disposent de titres-restaurant et peuvent ainsi faire preuve de solidarité.

Chaque euro donné à la Croix-Rouge finance un repas complet, distribué à une personne en situation de fragilité.

Chaque don réalisé permet au salarié de bénéficier d’une réduction fiscale de 75% du montant total.

 

> Télécharger le communiqué de presse

Ideal care | , | Ajouter un commentaire