logo

MENU
Ideal meal

Quels fruits et légumes manger en automne ?

Quels fruits et légumes manger en automne ?

Quels fruits et légumes manger en automne ?

 

Il n’est pas rare de trouver sur les stands des marchés ou des grandes surfaces tous types de fruits et légumes et ce que quel que soit la période de l’année. Pourtant il est très important de respecter le rythme des saisons !

 

Que veut dire manger des fruits et légumes de saison ?

Cela correspond à des fruits et légumes poussant en terre cultivée et cueillis selon un calendrier respectant le rythme des saisons, selon les conditions climatiques, pour en conserver toutes les qualités gustatives et nutritionnelles.

 

Pourquoi est-il préférable de consommer des fruits et légumes de saison ?

Pour varier les saveurs et les bienfaits de chaque fruit et légume tout au long de l’année

Pour bénéficier de fruits et légumes arrivés naturellement à maturité et non de produits cultivés sous serre et disponibles toute l’année

Pour éviter l’importation de fruits et légumes d’autres pays, mais privilégier les produits du terroir pour favoriser la production locale.

 

Quels fruits et légumes consommer en automne ?

L’automne résonne comme la fin de l’été et des beaux jours ensoleillés et l’arrivée prochaine de l’hiver avec des jours qui raccourcissent, des nuits qui tombent plus vite et une température en baisse. L’automne est alors la saison de transition pour renforcer le système immunitaire, et ça tombe bien car l’automne offre des fruits et légumes savoureux et riches en vitamines.

Quels légumes consommer en automne ? Artichaut, betterave, brocoli, carotte, céleri, cerfeuil, champignons, châtaigne, chou-fleur, chou, courgette, endive, épinard, fenouil, mâche, navet, poireau, poivron, potiron, radis, salade, tomate

Quels fruits consommer en automne ? Avocat, banane, citron, coing, noisette, noix, poire, pomme, raisin

 

En cette saison recycler sa citrouille pour Halloween

Dans la nuit du 31 octobre, sera célébrée la fameuse « Fête des morts » commercialement appelée Halloween. Il ne sera pas rare de trouver au bord des fenêtres, sur une table ou dans un coin de jardin des citrouilles customisées.

Régalez vos enfants et faites les participer à la découverte de cette amusante utilisation de la citrouille.

– videz la citrouille afin de concocter de délicieuses recettes avec le potiron, légume riche en vitamine A et faible en calories. Toutes les variantes sont possibles pour le plaisir de vos papilles : velouté, tarte, gratin, purée, confiture etc…

– puis….à vous de choisir comment customiser votre citrouille !

 

Ideal meal, Non classé | , , , , , | Ajouter un commentaire

Rien ne sert de manger vite, il faut prendre son temps !

Rien ne sert de courir il faut prendre son temps

Rien ne sert de courir il faut prendre son temps

 

Que l’on soit au bureau ou à la maison, il est important de faire une pause, même courte, pour prendre son repas.

Trois clés pour une bonne hygiène de vie :

  • ne pas sauter de repas
  • manger à des heures régulières
  • prendre son temps à table.

 

Votre estomac, il faut le connaître pour bien vous en servir. Cela demande de prendre le temps de bien digérer

Manger ne veut pas dire avaler tout rond ! Mastiquer représente le premier stade de la digestion : autant le faire le mieux possible.

Prendre son temps permet à l’organisme de percevoir les caractéristiques des aliments. En les voyant, en sentant et en les savourant, le cerveau envoie des messages nerveux à l’estomac pour qu’il sécrète les enzymes nécessaires à leurs digestions.

Moralité : prendre le temps de manger c’est la meilleure façon de bien digérer !

 

Au travail

  • Tout le monde n’a pas le temps de prendre une vraie pause-déjeuner. Que vous preniez un sandwich, un plat chinois ou une salade, essayez de faire tout de même une vraie pause pour manger.
  • Savez-vous qu’il vous faut 20 minutes à votre cerveau pour se rendre compte si vous avez suffisamment mangé ?
  • Assis à une table et dans le calme de préférence.
  • Si votre déjeuner ne remplit pas tous les critères de l’équilibre alimentaire, la règle d’or consiste à vous nourrir de façon plus complète, ou plus légère, au dîner.

 

L’équilibre alimentaire ne se construit pas sur un seul repas. Mais bien sur une journée, voire une semaine.

 

Ideal meal | , , , , , | Ajouter un commentaire

Trucs et astuces d’une alimentation équilibrée

Trucs et astuces d'une alimentation équilibrée

Trucs et astuces d’une alimentation équilibrée

 

Avant le repas

  • En attendant d’être servi ou que les autres convives aient terminé leur plat, buvez de l’eau pour calmer votre faim au lieu de manger du pain beurré.
  • N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre ! Choisissez de préférence la formule « entrée plat » ou « plat dessert » plutôt que le menu complet.

 

Pendant le repas

  • Ne vous sentez pas obligé de terminer vos plats si vous n’avez plus faim. Vous éviterez le gaspillage et l’envie de dormir après le déjeuner.
  • Si vous avez le choix, privilégiez le pain bio ou complet au pain blanc.
  • Pensez à demander de l’eau au serveur. L’eau est la boisson indispensable à table.

Si vous souhaitez commander du vin, privilégiez du vin au verre ou au quart. Cela permet de se limiter plus facilement.

Ne buvez de boissons sucrées qu’occasionnellement. Elles contiennent jusqu’à 7 sucres.

  • Goûtez vos plats avant de les resaler.

 

L’entrée

  • S’il n’y a pas de légume dans votre plat principal, vous pouvez commander une salade verte ou une salade de crudités en entrée.
  • Pour vos salades, vous pouvez demander la sauce à part afin de les accommoder à votre guise.

 

Le plat principal

  • Privilégiez les plats comprenant des légumes (au moins 50 % de l’accompagnement). Si vous avez le choix entre des légumes et des féculents, préférez les légumes et accompagnez-les de pain comme féculent.
  • Préférez les modes de cuisson les moins gras (à la vapeur ou grillé) à une friture ou une panure.
  • Pour les poissons, préférez une sauce à base d’huile d’olive, de jus de fruits. Évitez les sauces au beurre ou à la crème.

 

Le fromage/ dessert

  • Pensez à demander de la salade verte pour accompagner votre part de fromage et évitez les « assiettes de fromage » et les fromages gras.
  • Privilégiez les desserts à base de fruits ou les produits laitiers peu gras et peu sucrés.

 

Après le repas

  • Prenez votre temps et marchez un peu après votre repas afin de mieux digérer.

 

Ideal meal | , , , , , | Ajouter un commentaire

Restaurateurs : les clefs d’une alimentation équilibrée

 

Restaurateurs : les clefs d’une alimentation équilibrée

Restaurateurs : les clefs d’une alimentation équilibrée

 

Le « bien manger » est devenu un enjeu important pour les consommateurs en quête d’une alimentation saine et de qualité. C’est pourquoi, en tant que restaurateur, il est important d’élaborer une carte et des menus apportant un plaisir gourmand aux clients, tout en faisant la part belle aux produits frais et de saison.

 

#1 Respecter les clés d’une alimentation équilibrée

Il est possible de proposer à un prix modéré des menus de qualité et des plats goûteux respectant les grands principes de l’équilibre alimentaire. La clé d’une alimentation équilibrée repose sur la répartition harmonieuse de différentes denrées, mais aussi sur la diversité des ingrédients avec une bonne qualité nutritionnelle tels que le persil, les herbes aromatiques, les olives, etc…

La clé d’une alimentation équilibrée

- Féculents : céréales, légumes secs, légumineuse, pomme de terre

- Fruits et légumes : cuits et crus

 

#2 Varier les protéines

  • Proposez des plats à base de viande blanche ou de volaille (ex : poulet, dinde, médaillons de porc, pintade, veau…)
  • Proposez des plats à base de poisson : de préférence des poissons gras et des fruits de mer. (ex : papillote de pangasius, pâtes aux fruits de mer…)

 

Astuces :

o  La plupart des viandes blanches sont moins chères que les viandes rouges

o  Certains poissons sont meilleur marché : colin, lieu noir, truite saumonée, pangasius…

o  Dans une alimentation équilibrée, il est conseillé de proposer 200gr de viande ou de poisson par jour

 

#3 Proposer différentes garnitures d’accompagnement et sauces

Le plat principal sera accompagné de légume(s) et/ou de féculent(s) (céréales, légumes secs, légumineuse, pomme de terre, riz, pâtes, lentilles, etc…) au choix des clients et en fonction bien entendu de l’élaboration de la carte et des achats du jour.

En ce qui concerne la sauce, il faut être en mesure de proposer un choix pour chaque plat.

 

#4 Proposer une alternative aux boissons alcoolisées

Comme nous l’avons déjà évoqué, boire de l’eau est indispensable pour notre organisme. Bien que dans la coutume française, les restaurants proposent généralement une carafe d’eau, les restaurateurs doivent être en mesure de proposer d’autres types de boisson en alternative aux boissons sucrées (sodas…) : eau gazeuse, boisson light sans sucre, jus de fruits frais…. sans oublier thé, café, tisane généralement pris en fin de repas

 

#5 Communiquer sur les produits

Les consommateurs sont de plus en plus en recherche d’informations sur les produits qu’ils consomment. Si les restaurateurs souhaitent satisfaire au mieux leurs clients et faire apprécier la bonne table que représente leur restaurant, ils ne doivent en aucun cas déroger à cette règle et indiquer sur leur carte :

  • Les ingrédients qui composent les plats.
  • La provenance des produits notamment de la viande
  • Le type de produits utilisés : surgelé, faits maison, frais …
  • La sauce qui accompagne le plat (beurre,  crème, huile etc…)

 

#6 Afficher un menu/plat du jour équilibré

Une fois votre menu/plat du jour élaboré avec soin en respectant les grands principes de l’alimentation équilibrée, ne manquez pas de l’afficher sur votre ardoise… toujours très apprécié par les clients, et de le proposer spontanément à vos clients !

 

Ideal meal | , , , , , | Ajouter un commentaire

Fou de FOOD chez Edenred France

En lançant le programme FOOD, notamment dans le cadre des objectifs fixés par la Commission européenne dans le domaine de la santé et de la protection des consommateurs, Edenred a développé son engagement en promouvant des messages de santé publique auprès de ses parties prenantes. Une formidable façon de promouvoir l’alimentation équilibrée qui ne pouvait faire que des émules en Europe et bientôt dans le reste du monde.

logo_FOODAcronyme signifiant Fighting Obesity through Offer and Demand, le projet FOOD a pour but de promouvoir l’alimentation saine et équilibrée auprès des salariés d’une part et des restaurateurs d’autre part. Au moment du lancement de ce projet en 2009, Nathalie Renaudin, Directrice des relations institutionnelles pour Edenred précisait : « l’offre et la demande sont les deux axes sur lesquels nous avons envie d’agir pour que le programme fonctionne. » L’idée est de créer un consortium en s’entourant de partenaires publics-privés représentants différents intérêts. Dès le départ, 6 pays (Belgique, Espagne, France, Italie, République Tchèque et Suède) et 21 partenaires parmi lesquels des universités, des nutritionnistes et des ministères de santé publiques ont relevé le défi FOOD.
Lors de la dernière assemblée générale de Edenred, Jeanne Renard, Directrice des Ressources Humaines et de la Responsabilité sociétale, revenait quant à elle aux fondamentaux : “lorsqu’en 1967, le législateur a voté la loi favorisant la mise en place d’un titre restaurant, c’était précisément dans un objectif de santé publique, pour donner accès à une solution de repas pour l’ensemble des salariés. Les années ont passé mais le sujet reste le même et la recherche d’équilibre alimentaire est maintenant au cœur de nos enjeux de RSE”.

L’obésité : plus qu’une affaire de goût, une affaire de coût

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité est l’un des plus grands défis de santé publique du XXIe siècle. Sa prédominance a triplé dans de nombreux pays européens depuis les années 1980 et le nombre de personnes atteintes continue à augmenter à un taux alarmant, particulièrement parmi les enfants. L’obésité représente de 2 à 8 % des frais de santé et est la cause de 10 à 13 % des décès en Europe.
Par ailleurs, les mauvaises habitudes alimentaires associées à un style de vie inadapté constituent un coût pour la société. En effet, l’obésité des adultes représente jusqu’à 6 % des coûts de santé publique dans la région européenne de l’OMS. S’ajoute à cela un coût indirect causé par la perte de vies humaines, la productivité et les revenus liés, ce qui représente au final un coût au moins deux fois plus élevé.

Le programme FOOD depuis 2012

Le projet FOOD a officiellement pris fin le 30 avril 2011, date prévue par le contrat de co-financement avec la Commission européenne. Au vu des résultats et de la qualité des outils développés pendant 28 mois, les partenaires ont décidé de poursuivre le chemin ensemble et FOOD s’est transformé en programme, suivant les mêmes principes et objectifs que le projet pilote.

programme-food-paris

23 partenaires ont ainsi signé le 14 décembre 2011, un nouvel accord de consortium définissant les principales actions et la structure du programme qui laisse une plus large part au développement de nouveaux axes nationaux, tout en respectant la dynamique européenne de partage des connaissances et résultats. Ils sont aujourd’hui 24 dans 8 pays.

La volonté de poursuivre FOOD sous forme de programme, vise également à le développer dans de nouveaux pays. Après la République Slovaque en février 2011, c’est le Portugal en 2012 avec le Ministère de la Santé et la filiale nationale d’Edenred qui a rejoint le combat.

Aujourd’hui, le programme FOOD permet de toucher 200 000 entreprises et leurs 5.4 millions de salariés, ainsi que 440 000 restaurants dans 9 pays européens. 4900 restaurants ont ainsi le label FOOD, gage de l’application des recommandations d’alimentation saine et équilibrée du programme.

Pour en savoir plus sur le programme FOOD et ses évolutions, rendez-vous sur www.food-programme.eu/fr

Ideal meal | , , , , | 1 Commentaire

Il y en a pour tous les goûts à la Fête de la Gastronomie

Tous les goûts à la fête de la gastronomie

Tous les goûts à la fête de la gastronomie

A vos agendas ! Cette année, ce sont les 23, 24 et 25 septembre que le monde culinaire vous ouvre ses portes avec la Fête de la Gastronomie. Véritable voyage pour les papilles, cet événement rend accessible le « bien manger » à tous.

Initié en 2011 par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, la Fête de la Gastronomie est l’occasion pour tous les acteurs de la gastronomie (chefs, artisans, entreprises , fédérations professionnelles, collectivités territoriales etc…) et au grand public, de se rencontrer à l’occasion d’événements.

Eric Roux, fondateur et porte-parole de l’Observatoire des cuisines populaires, sera le parrain de cette nouvelle édition tournée autour du thème de la « cuisine populaire » et succède aux chefs Anne-Sophie Pic et Guillaume Gomez.

En France, mais aussi à l’étranger, les professionnels de la gastronomie viennent partager leur passion mais aussi des conseils, des astuces et leur savoir-faire pour sensibiliser le grand public au choix des produits et à la diversité du terroir français.

En 2015, la Fête de la gastronomie comptait 11 500 événements, près de 2 millions de visiteurs et 300 000 professionnels. Au menu de cette nouvelle édition, retrouverez :

  • Pique-niques, dégustations, banquets… pour partager entre amis ou en famille des moments conviviaux
  • Ateliers, démonstrations, leçons de cuisine… pour profiter des conseils avisés et des astuces de chefs
  • Débats, conférences, portes ouvertes… pour le partage des savoirs et enrichir ses connaissances culinaires

 

N’hésitez pas à consulter le programme complet des événements qui se trouvent près de chez vous et ainsi profiter de ces 3 jours gastronomiques hauts en saveurs :

Programme de la Fête de la gastronomie

Programme de la Fête de la gastronomie

 

La sélection Edenred France :

Ideal meal | , , , , , | Ajouter un commentaire

Les 6 règles d’or d’une alimentation équilibrée

alimentation-saine-article

Après avoir pris conscience de l’importance de manger équilibré, adoptez de bonnes habitudes au quotidien. L’équilibre, c’est apporter à l’organisme ce dont il a besoin tout au long de la journée, et de la semaine.

Une alimentation équilibrée se définit donc à travers 6 règles d’or :

VARIEE

  • Consommer des aliments de tous les groupes
  • Diversifier les menus et les modes de préparation des aliments

 

RYTHMEE

  • Sur la journée avec 3 ou 4 repas dont le petit-déjeuner
  • Par la saisonnalité des produits alimentaires
  • En évitant le grignotage
  • En prenant le temps de manger pour ressentir l’effet de satiété

 

SOURCE DE PLAISIR

  • En prenant le temps de déguster les plats
  • En étant attentif aux sensations perçues par les 5 sens : image, odeur, découverte des textures, des saveurs et des arômes

 

CONVIVIALITE

  • En réunissant toutes les conditions favorables au bien-être pendant le repas

 

DE QUALITE

  • En choisissant de « bons » produits alimentaires
  • En utilisant des modes de préparation respectueux des atouts nutritionnels et gustatifs des aliments

 

ADAPTEE

En quantité

  • En fonction de la sensation de faim
  • En fonction de l’activité physique

En qualité

  • En fonction des préférences sensorielles
  • En fonction du mode de vie familiale et professionnel

 

Ideal meal | , , , , , | Ajouter un commentaire

Pourquoi manger sain et équilibré ?

Pourquoi manger sain et équilibrée

Pourquoi manger sain et équilibrée ?

 

La nourriture est le carburant de notre corps. C’est dans les aliments que notre organisme puise les nutriments essentiels qui assurent son bon fonctionnement.

Des études scientifiques ont confirmé qu’une alimentation variée et équilibrée et une activité physique, sont des facteurs de protection contre de nombreuses maladies, et contribuent à se sentir en pleine forme, de bonne humeur, plus concentré et plus performant.

Aussi en 2011, le Ministère de la Santé a lancé un grand programme, le PNNS – Programme National Nutrition Santé - qui a donné lieu à de nombreuses actions d’information et de sensibilisation des consommateurs sur l’importance de leur alimentation et d’une activité physique régulière et fournit, à travers divers guides alimentaires, de nombreux conseils pratiques aux différentes catégories de consommateurs, associant respect de la santé et plaisir de manger.

Aucun aliment n’est en lui-même mauvais. Mais les excès autant que les carences influent sur notre métabolisme et peuvent être la cause de nombreux désagréments (fatigue, surpoids, fragilité osseuse, dépression..) ou maladie (cancer, diabète etc…). Si l’on recommande d’éviter la consommation excessive ou de limiter la prise de certains aliments, il n’est pas question d’en interdire la consommation. Un excès de temps en temps, ne fait de mal à personne ! Simplement, il est utile de s’interroger sur sa façon de composer ses menus et de les cuisiner, en essayant d’acquérir, progressivement certaines habitudes pour apprendre à MANGER SAIN ET ÉQUILIBRE !

En savoir plus sur l’enquête L’Etude Nationale Nutrition Santé, ENNS

En savoir plus sur le Baromètre santé nutrition mené par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES)

Ideal meal | , , , , , | 1 Commentaire

Ideal meal, découvrez les résultats de la grande enquête !

convivialitéTrès engagé dans les problématiques liées à l’alimentation, Edenred mène depuis près de 10 ans, un programme de responsabilité sociétale (RSE) intitulé “Ideal meal”. Dans ce cadre, Edenred a réalisé une grande enquête portant sur les habitudes alimentaires des salariés de 14 pays où sont présentes les filiales du groupe.

L’enquête, menée auprès de 2 478 participants, a été construite en 3 parties :

  • les habitudes alimentaires tout au long de la semaine, que ce soit au travail ou à la maison,
  • la place de l’alimentation dans la culture,
  • les idées proposées pour positionner Edenred comme un référent en matière d’alimentation saine.

Il en ressort que, si le déjeuner est généralement perçu comme un moment de détente, les habitudes et la place de l’alimentation varient sensiblement d’un pays à l’autre. A partir des descriptions du
repas idéal par les personnes interrogées, trois dimensions ressortent avec plus ou moins d’importance selon les pays, mettant en avant divers aspects du repas :

  • dans certains pays, c’est le contenu de l’assiette qui prime : France, Italie, Grèce, République tchèque ;
  • pour d’autres, c’est la convivialité qui importe le plus : Brésil, Mexique, Allemagne, Japon ;
  • enfin, pour les Belges, les Polonais, les Britanniques et les Américains, les aspects importants sont d’ordre pratique et économique.

Les Français et les Mexicains sont les plus nombreux à consacrer plus de 30 minutes au déjeuner. A l’opposé l’immense majorité des Grecs (plus de 91% des répondants) déjeune en moins de 30 minutes. En outre, dans les pays d’Amérique latine, il est courant d’aller au restaurant pour le déjeuner, tandis que les options “à emporter” (achetées dans le commerce ou préparées à la maison) sont plus répandues dans les pays anglo-saxons.

De manière générale, les salariés choisissent leur lieu de restauration en fonction de 3 principaux critères : la proximité géographique, la rapidité du service et le prix. Le bouche-à-oreille entre collègues reste le moyen le plus courant d’échanger des avis.
Lorsqu’ils mangent chez eux, la plupart des salariés cuisinent leurs repas eux mêmes, sauf dans les pays anglo-saxons où ils préfèrent consommer des plats préparés ou a emporter.
Par ailleurs, il apparaît que l’impact de l’alimentation sur la santé est une préoccupation importante des salariés du groupe. Toutefois, cette inquiétude est plus fréquemment citée dans les pays européens et dans les pays à fort pouvoir d’achat, alors que l’accès à l’alimentation ressort davantage dans les pays comme le Venezuela ou le Mexique.

L’intérêt marqué des salariés du groupe pour une alimentation saine résulte entre autres des actions de sensibilisation menée par Edenred depuis plusieurs années dans le cadre de sa politique RSE, via notamment le programme FOOD.

 Pour découvrir l’intégralité de l’enquête Ideal Meal 2016, avec les résultats détaillés pays par pays, vous pouvez téléchargez l’enquête :

Ideal meal | , , , , | Ajouter un commentaire

L’eau : à consommer sans modération

boire-eau
Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. Il ne s’agit pas d’un aliment car l’eau ne fournit pas d’énergie brute telle que les protéines, les glucides et les lipides. Cependant sans eau, le corps ne serait pas capable d’utiliser l’énergie présente dans les aliments.

Le corps humain est composé de 60 % à 70 % d’eau. Sachant que nous perdons en moyenne 2 litres d’eau corporelle par jour, il est nécessaire de se réhydrater régulièrement. Boire de l’eau est donc vital.Pensez à boire de l’eau plusieurs fois par jour entre les repas et davantage s’il fait très chaud. Le thé et le café sont à consommer, de préférence, sans sucre et en fin de repas, sans en abuser.

En revanche, il est déconseillé de boire quotidiennement des boissons sucrées. Les sodas et nectars sont à réserver aux occasions.

Les boissons alcoolisées (bière, vin, alcools forts…) doivent bien évidemment être consommées avec modération. Limitez votre consommation à 2 verres par jour au maximum.

Ideal meal | , | 2 Commentaires