logo

MENU
Ideal care
Home » Ideal care » Diversité, handicap : l’art d’oser l’humour

Diversité, handicap : l’art d’oser l’humour

| Ideal care | décembre 22, 2014

JCPMYsaison-5-1

Très engagé sur le sujet du handicap, Edenred, partenaire depuis trois ans de la websérie J’en crois pas mes yeux, a accueilli le tournage de sa cinquième saison au sein de ses locaux, à Malakoff. Ou comment rire de tout et surtout du handicap pour enfin briser le tabou.

Qui ne s’est jamais trouvé très embarrassé après avoir lancé un « ça saute aux yeux » à un aveugle, ou un « ça traîne un peu» à un unijambiste ? Ces situations vécues ont servi de base à quatre saisons, comptant plus d’une dizaine d’épisodes chacune. Résultat, une série qui ne prend ni le parti des handicapés, ni celui des valides, caustique et légère, où nul n’est épargné. Primée au festival Entre’2 marches 2014 à Cannes, la série J’en crois pas mes yeux prend ainsi le pari qu’un bon fou rire vaut parfois mieux qu’un long discours. Jérôme Adam, coproducteur de la série confirme : « Il faut lever le sentiment de maladresse et créer du lien entre des publics – valides et non-valides – qu’on a souvent tendance à opposer. Et puis nous ne sommes pas partis dans des délires de créatifs, mais dans des situations racontées ou vécues. Blesser est parfois le danger de l’humour… ».
Inspirés de témoignages de collaborateurs d’entreprises partenaires, les épisodes de la websérie se nourrissent aussi de la littérature sur ces sujets : la charte de la diversité et les critères de la Halde1 ont ainsi guidé l’écriture de la saison 5.

Un public de plus en plus varié et nombreux

Les actions de sensibilisation au handicap en entreprise ne manquent pas. En général, les collaborateurs se déplacent peu, en dehors de ceux qui sont directement concernés par le sujet. L’objectif de J’en crois pas mes yeux, a contrario, est de surprendre les gens en les faisant rire autour d’un sujet qui ne les concerne pas, pour pouvoir les inviter à en parler ensuite. Un succès, à en croire les nombreux retours de partenaires avec des statistiques de diffusion encourageantes : la page consacrée à J’en crois pas mes yeux est ainsi la plus consultée de l’intranet d’Edenred.

Tout d’abord spécialiste et généralement concerné par le handicap, le public de la série a changé dès la saison 2, l’audience quittant la sphère privée pour s’inviter chez des professionnels (psychologues, ergothérapeutes, etc.). À partir de la saison 3, les réalisateurs ont constaté une demande importante de la part des écoles, tendance qui s’est confirmée sur la saison 4. Avec la saison 5 qui marque un tournant, car elle porte sur la diversité en général et pas uniquement sur le handicap, les publics devraient encore s’élargir avec à la clé une diffusion télé.

Une série de plus en plus aboutie

En ce qui concerne la réalisation technique, la série est devenue, au fil des saisons, de plus en plus recherchée et professionnelle. Des progrès reconnus, puisqu’elle a obtenu le prix de la meilleure réalisation à Cannes, en mai dernier.
Enfin, la série a su évoluer en fonction des attentes des partenaires : alors qu’au départ les demandes portaient sur des catégories de handicap bien précises, comme la cécité ou les handicaps invisibles, elles ont par la suite porté sur des situations concernant n’importe quelle personne, même non handicapée. J’en crois pas mes yeux arrive aujourd’hui à une saison 5 où la diversité va être abordée au sens large, au-delà de la notion de handicap.

J’en crois pas mes yeux : demandez le programme

Pour devenir partenaire de la websérie, pas de critère particulier, si ce n’est respecter la charte d’utilisation des épisodes, qu’ils soient utilisés en interne ou sur les réseaux sociaux, en mettant en avant le programme commun. Chaque entreprise contribue à parts égales à ce programme. Un « ticket unique » de financement aux allures de financement participatif puisque les participations des entreprises sont mises en commun par les producteurs. Plus il y a de partenaires pour une saison, plus les créateurs de la série réalisent d’épisodes et communiquent sur le web, et plus les entreprises sont gagnantes.

Découvrez sans attendre les derniers épisodes de J’en crois pas mes yeux tournés chez Edenred : http://www.jencroispasmesyeux.com

Partager :Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>