logo

MENU
Ideal care
Home » Ideal care » Stress au travail : et si vous essayiez la sophrologie ?

Stress au travail : et si vous essayiez la sophrologie ?

| Ideal care | septembre 08, 2015

Et si vous respiriez un bon coup ? A l’occasion de son intervention auprès des salariés d’Edenred France, Cindy Rojot, sophrologue, nous donne quelques conseils pour ne pas nous laisser déborder par le stress au travail.

 

FA : En quoi consiste l’intervention d’un sophrologue ?

CR : La sophrologie, ce sont des exercices de respiration, de décontraction musculaire et de visualisation.
L’objectif est, dans un premier temps, d’apprendre à se détendre pour, ensuite, pouvoir travailler directement sur son « esprit », c’est-à-dire sur ses émotions, sa capacité de concentration.

FA : Que ressent-on pendant une séance de sophrologie ?

cindy-rojot-sophrologue-sCR : Lors de la première séance, il y a une part de découverte, si bien que l’on ne joue pas pleinement le jeu : il n’est pas toujours évident de fermer les yeux dans le milieu de l’entreprise, alors qu’on a l’habitude d’y être vu en tenue de travail, et de trouver la désinhibition nécessaire. Toutefois, les effets se font très rapidement ressentir et les gens se détendent. La première sensation qu’on découvre est une détente comparable au moment de l’endormissement, le soir, lorsqu’on commence à lâcher prise mentalement et physiquement.
Ensuite, lors des séances suivantes, on retrouve cette détente mais avec, en plus, une part de développement personnel. On va ainsi se sentir plus capable dans certains domaines : parfois plus confiant, parfois plus créatif, ou parfois, tout simplement, plus dynamique, puisque la sophrologie permet également de rattraper le manque de sommeil. En moyenne, une séance de sophrologie équivaut, pour l’organisme, à deux heures de sommeil. La micro-sieste, une méthode basée sur la sophrologie, est ainsi utilisée – notamment par les politiciens ou les gens qui se déplacent beaucoup – afin de se reposer rapidement.

FA : Que ressent-on après une séance ?

CR : Après une séance, on se sent un peu comme au réveil : détendu mais, en même temps, pas tout à fait réveillé. Il faut toujours une dizaine de minutes pour se redynamiser, en remuant les doigts ou en marchant quelques petits pas.

FA : Auriez-vous quelques conseils à donner aux salariés stressés ?
CR : Je dirais que la première chose à faire est de commencer à écouter, tous les jours, sa respiration au moins une vingtaine de secondes. Ce travail de prise de conscience de la respiration – laquelle est habituellement spontanée et automatique – permet de se reconnecter avec son corps et de se vider la tête : on chasse les « stresseurs » et les préoccupations du moment pour, simplement, écouter sa respiration. Une fois qu’on a réussi à l’écouter, on peut essayer de l’allonger, sans forcer. Faire cela vingt secondes par jour permet de rester connecté avec son corps et de ne pas se laisser déborder par le stress. C’est un exercice qui ne semble pas avoir de sens au départ mais qui en prend avec l’habitude et l’entraînement. On en ressent déjà les bénéfices au bout de quelques essais.

Sophrologie : recette du bien-être quotidien ?  Découvrez le site internet de Cindy Rojot 

Partager :Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>