logo

MENU
Ideal meal
Home » Ideal meal » Qualité nutritionnel des aliments : un étiquetage européen obligatoire pour mieux nous informer

Qualité nutritionnel des aliments : un étiquetage européen obligatoire pour mieux nous informer

| Ideal meal | octobre 17, 2017

 

480x319

Qualité nutritionnel des aliments : un étiquetage européen obligatoire pour mieux nous informer

Dans notre société de consommation où le marketing règne en maître, les emballages alimentaires, devenus « packaging »,  rivalisent de couleurs et d’images alléchantes. Avec parfois des accroches en grosses lettres annonçant des bénéfices pour notre santé ! Difficile dans cette déferlante de s’y retrouver…

Heureusement, pour permettre aux consommateurs d’être mieux informés et de pouvoir comparer plus objectivement la qualité des produits qu’ils achètent, l’Union Européenne a créé le Règlement INCO (Information du Consommateur) (https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/etiquetage-des-denrees-alimentaires-nouvelles-regles-europeennes). Depuis le 13 décembre 2016, celui-ci oblige les industriels de l’agroalimentaire à un étiquetage plus clair et plus rigoureux des aliments transformés, avec des informations indispensables pour qui souhaite maîtriser le contenu de son assiette et, avec lui, son capital santé.

A vos lunettes ! Car ne rêvez pas, les industriels certes nous informent par obligation, mais en tout petit et dans les coins.

Ingrédients : attention à leur ordre, leur qualité et leur nombre !

La composition ou la liste des ingrédients contenus dans le produit est rédigée par ordre d’importance, du plus présent au moins présent, avec le pourcentage correspondant. Plus cette liste est courte et contient des produits naturels en fort pourcentage, mieux c’est.

Si pour une confiture ou du chocolat, par exemple, le premier ingrédient est le sucre, on fuit !

Les derniers éléments de cette liste sont souvent incompréhensibles : il s’agit du codage chiffré d’additifs censés améliorer le goût et la texture et prolonger la conservation. Moins ils sont présents, mieux on se porte, quitte à consommer le produit dans un délai plus restreint.

Allergènes : l’obligation d’information

Cette liste d’ingrédients est complétée d’une liste des allergènes présents dans le produit, même sous forme de trace. Une décision qui fait suite à l’augmentation des allergies alimentaires ces dernières décennies. Cette liste est régulièrement mise à jour suite à des travaux scientifiques. On y trouve le gluten, le lait et le lactose, les fruits à coques, les céréales, le poisson, les crustacées, le céleri, les œufs, l’arachide, etc.

Valeurs nutritionnelles : un tableau clair pour équilibrer ses menus

Le règlement INCO rend aussi obligatoire l’affichage sous la forme d’un tableau, de la valeur nutritionnelle pour 100 grammes de toute denrée pré-emballée (à quelques exceptions près : thé, infusions, vinaigres…). Voici un exemple des informations qui doivent figurer à minima :

Valeurs nutritionnelles moyennes pour 100 g
Energie (KJ)
Energie (Kcal)
Matières grasses (g)dont acides gras saturés (g)
Glucides (g)dont sucres (g)
Protéines (g)
Sel (g)

Ce tableau peut aussi contenir, si l’industriel veut jouer cette carte qui le différentie, les contenus en vitamines, sels minéraux, fibres, etc.Les industriels remplissent ce tableau sur la base d’analyses faites en laboratoire. Il peut aussi contenir, dans une autre colonne, les valeurs pour une portion (3 gâteaux, par exemple). Cet étiquetage est important car lui seul nous permet de contrôler nos calories journalières et d’associer des aliments pour constituer des menus équilibrés, en suivant, pourquoi pas, les préconisations du site La Nutrition (https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-manger/les-recommandations-de-lanutrition.fr/glucides-lipides-proteines-lesquels-choisir- )

Des applis à télécharger pour encore mieux s’y retrouver

Aujourd’hui, des dizaines d’applis sont disponibles pour lire les étiquettes et les décrypter à notre place. Au lieu de sortir nos lunettes, on se contente donc de photographier le code-barres du produit : l’appli nous dit tout, à condition bien sûr que ce produit soit référencé dans sa base de données. La plus populaire est Open Food Facts (https://fr.openfoodfacts.org/ ) : En plus d’être participative, elle contient plus de 130 000 produits dans sa base de données… qui s’enrichit régulièrement grâce aux consommateurs-contributeurs !

Catherine Terrand

Partager :Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
Une réponse à "Qualité nutritionnel des aliments : un étiquetage européen obligatoire pour mieux nous informer"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>