logo

MENU
Ideal meal
Home » Ideal meal » Cuisiner les épluchures : la planète nous dit « merci » et nos papilles aussi !

Cuisiner les épluchures : la planète nous dit « merci » et nos papilles aussi !

| Ideal meal | février 02, 2018

Cuisiner nos épluchures

Cuisiner nos épluchures

 

Chaque seconde, 41 200 kilos de nourriture sont jetés, soit 1/3 de la production globale dédiée à la consommation, selon le site Planetoscope qui s’en inquiète. Ce site nous permet de suivre cette gabegie via un compteur dont l’allure affole.

Bien sûr la plupart de nos grandes villes françaises recyclent ces déchets, sous forme de compost le plus souvent, compost que nous pouvons fabriquer aussi nous-même. Mais il est possible d’agir plus en amont encore, bien au chaud devant notre fourneau. Et de faire ainsi un petit pas de plus dans notre stratégie personnelle vers le zéro déchet.

Comment ? En transformant, par exemple, nos queues de cerise en infusion détox, l’écorce de nos melons en confiture ou encore nos fanes de radis en muffins qui vont épater nos invités ! Non seulement ce geste est bénéfique pour la planète, mais il l’est aussi pour notre porte-monnaie, pour notre plaisir, car les recettes sont nombreuses et savoureuses, et aussi pour notre santé : les fanes et la peau des fruits et légumes regorgent en effet de vitamines et de fibres, davantage que leur chair.

 

Quelles épluchures se consomment et comment ?

Toutes ou presque ! Voici quelques exemples.

  • Les épluchures de tubercules (pommes de terre, vitelottes, betteraves, carottes…) mais aussi celles de courgettes ou d’aubergines, sont idéales pour réaliser des chips aux jolies couleurs. Les légumes, bio de préférence (car leur peau, sinon, regorge aussi de pesticides !), doivent être bien brossés avant d’être épluchés. Il suffit ensuite de couper les épluchures en forme de chips, de les badigeonner d’huile d’olive, de les épicer ou pas, et de les passer au four, sur une feuille de papier sulfurisé, pendant 10 à 15 minutes à 200 degrés. Et ça marche aussi avec les épluchures de pomme et de poire pour accompagner une boule de glace.
  • Les fanes (de carottes, de radis, de navets, de poireaux…) font d’excellentes soupes. Celles de radis peuvent aussi se cuisiner tout simplement à la poêle, avec une noix de beurre, à feu doux jusqu’à ce qu’elles deviennent fondantes… et délicieuses ! Le site Femme Plus propose une dizaine de recettes un peu plus sophistiquées de quiche, beignets, rizotto, soupes et veloutés . Mais on peut aussi les cuire à la vapeur et les incorporer aux béchamels des gratins.
  • Les cosses de petits pois peuvent être cuite à l’eau et mixée en purée avec des pommes de terre, ou encore être poêlées, avec des tomates ou du vinaigre balsamique. Elles conviennent aussi pour réaliser des soupes ou des veloutés, avec de la menthe par exemple.

 

Côté fruits, on recycle 

La peau des agrumes se consomment en zeste, comme assaisonnement dans les risottos, les terrines, les papillotes de poisson ou les ragoûts. Mais pas seulement : elle peut aussi être confite, comme nous l’explique le site Jujube en cuisine : https://www.jujube-en-cuisine.fr/ecorces-doranges-confites/.

  • L’écorce des melons ou pastèques peut également être confite ou encore transformée en confiture, et cette fois c’est Femme Actuelle qui nous guide.
  • Même la peau de banane peut-être recyclée ! La preuve, cette recette de cake de Chef Simon, qui blogue pour LeMonde.fr

 

Catherine Terrand

 

Partager :Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
Aucun commentaire