logo

MENU
Ideal meal
Home » Ideal meal » Astuce pour manger moins salé : le gomasio à la rescousse !

Astuce pour manger moins salé : le gomasio à la rescousse !

| Ideal meal | septembre 18, 2017

 

480x319

Astuce pour manger moins salé : le gomasio à la rescousse

L’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a publié en juillet 2017 les résultats de sa 3ième étude (INCA 3) sur les habitudes alimentaires des français (https://www.anses.fr/fr/content/inca-3-evolution-des-habitudes-et-modes-de-consommation-de-nouveaux-enjeux-en-mati%C3%A8re-de ).

Parmi nos vilains petits travers épinglés : notre forte sédentarité, notre propension à manger des aliments dont la chaîne du froid a été rompue et notre encore trop grande consommation de sel ! Les hommes consomment 9 grammes par jour quand le seuil de 8 ne devrait pas être dépassé, selon l’Anses et les femmes 7 grammes, pour un seuil à 6,5. Ce seuil est par ailleurs porté à 5 grammes tous sexes confondus par l’OMS (Organisation Mondiale de la santé). Ça n’a l’air de rien, mais ces petites pincées de trop quotidiennes ont des conséquences néfastes sur notre santé : rétention d’eau, vieillissement de la peau, et, plus grave, maladies cardiovasculaires, augmentation des risques de déclin cognitif, hypertension artérielle, œdèmes, insuffisance cardiaque ou rénale, pour ne citer que ces risques-là.

Le Gomasio, un allié méconnu riche en calcium, en vitamine E et en fibre

Première chose à savoir : plus on mange salé, plus on a envie de saler. Voilà un beau cercle vicieux ! Pour le rompre, une seule solution : rééduquer progressivement notre goût en changeant nos réflexes. Par exemple, en ne resalant pas notre assiette avant d’avoir goûté ; En mettant des épices au lieu du gros sel dans l’eau de cuisson de nos aliments ; En préférant la cuisson vapeur qui préserve le goût salé naturel des aliments. Et aussi, en misant sur un allié méconnu : le gomasio.

Qu’est-ce que le gomasio ? Un condiment ancestral d’origine japonaise constitué à 95% de graines de sésame complet ou noir, grillées et écrasées, et de 5% de sel marin. Le gomasio est vendu prêt à l’emploi dans les magasins bio mais on peut aussi très facilement le faire soi-même. Comment ? En mixant, ou en broyant dans un mortier, 95 grammes de graines de sésame bio légèrement poêlées (elles doivent colorer mais ne pas noircir) avec 5 grammes de sel marin, si possible iodé. Le gomasio se conserve longtemps, à l’abri de l’humidité et de la lumière, mais attention : il ne se cuit pas. Et dès qu’on a envie de resaler un plat, on en saupoudre une cuillère à café.

Le gomasio, ou sel de sésame, se marie particulièrement bien avec les crudités, les céréales et les soupes, qu’il rehausse de sa petite saveur de noisette, mais on peut en mettre partout. Non seulement il trompe nos papilles avec son goût salé mais en plus il est riche en calcium, en vitamine E, en protéine végétales et en fibres. On pourrait certes lui reprocher son fort taux de matières grasses (52%), mais rapporté à une cuillère à café, cela ne fait que 2 grammes de (bonnes) matières grasses. Et côté sel, la cuillérée en contient 0,2 gramme, soit deux fois moins que la moyenne ajoutée habituellement en secouant énergiquement la salière !

Catherine Terrand

Partager :Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>