logo

MENU

Tag archives for | handicap

Tag archives for: handicap

SEEPH 2017 : une semaine dédiée à l’emploi des personnes handicapées

SEEPH 2017 : une semaine dédiée à l’emploi des personnes handicapées

La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH) se tiendra du 13 au 19 novembre prochains. A cette occasion, des manifestations auront lieu partout en France, mais également en Belgique, en Espagne et en Italie. Edenred France est partenaire de l’événement.

Organisé par LADAPT, ce rendez-vous désormais incontournable a pour objectif de modifier la perception du handicap dans notre société et notamment au sein de l’entreprise.

La conférence d’ouverture se tiendra le lundi 13 novembre à l’Hôtel de Ville de Paris. Y seront abordés les thèmes principaux de la semaine :

  •  l’ « emploi accompagné », un dispositif comportant à la fois un accompagnement médico-social et un soutien à l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés ; il vise à leur permettre d’accéder au marché du travail et de se maintenir dans l’emploi ;
  • l’emploi des jeunes diplômés en situation de handicap ; une attention particulière sera portée à l’insertion sociale et l’inclusion dans la cité.

A cet occasion Sonia Otmani, chef de projet RH et handicap chez Edenred France, présentera « Handi & Cap » : une campagne permettant aux étudiants en situation de handicap d’accéder plus facilement aux études supérieures.

Cette semaine est aussi l’occasion de mettre en relation les candidats en situation de handicap et les entreprises à la recherche de nouveaux talents. Plusieurs rencontres seront donc organisées, parmi lesquelles le Forum Emploi & Handicap parisien, le mercredi 15 novembre à la Halle Georges Carpentier (Paris 13e), où les candidats pourront postuler en direct à plus de 300 offres de formation et d’emploi (CDD, CDI, stages) dans une grande variété de secteurs. Un Forum qui s’enrichit cette année de nouveaux « villages » consacrés aux PME/TPE, à la formation et à l’insertion, ainsi qu’aux étudiants. Conférences, coaching, relooking et ateliers emploi seront également proposés aux visiteurs. Edenred y sera représenté par l’association Hangagés.

Pour les candidats qui ne pourront pas se déplacer, un salon virtuel de recrutement, « Job pour tous », sera organisé pour la première fois cette année. Proposé par l’association Hanploi CED en partenariat avec CHEOPS, ce salon permettra de rapprocher employeurs et candidats en situation de handicap par l’intermédiaire d’une plateforme permettant aux employeurs privés ou publics de mener des entretiens en ligne, par téléphone, visioconférence ou chat.

Au total, 150 actions se dérouleront sur tout le territoire français au cours de la semaine. Vous trouverez le programme complet sur le site de la SEEPH.

LADAPT, association loi 1901 reconnue d’utilité publique, accompagne la personne handicapée dans son combat ordinaire, celui de sa vie quotidienne, afin de « vivre ensemble, égaux et différents ».

Hangagés est une association qui met en réseau des entreprises mobilisées pour l’emploi des personnes handicapées.

Ideal care | , , , , , , , | Ajouter un commentaire

« Job pour tous » : un salon virtuel pour l’emploi des personnes handicapées

banniere_hanploi_550

Dans le cadre de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, du 6 au 17 novembre 2017, l’association Hanploi CED lance « Job pour tous », le premier salon virtuel de recrutement dédié aux travailleurs handicapés. Edenred est partenaire de cet événement.

Organisé en partenariat avec CHEOPS, réseau de structures d’accompagnement des personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi, le salon « Job pour tous » permettra de rapprocher employeurs et candidats en situation de handicap sans qu’aucun d’entre eux n’ait à se déplacer.

Pour cela, un site a été ouvert dès septembre, permettant ainsi aux employeurs privés ou publics de déposer gratuitement leurs offres d’emploi à destination des travailleurs handicapés de leur département. Les personnes handicapées en recherche d’emploi peuvent dès à présent s’inscrire et rechercher des offres. Tous types de contrat peuvent être proposés : stage, alternance, CDD ou CDI.

La plateforme mise en place pour les semaines des 6 et 17 novembre donnera la possibilité aux employeurs de mener des entretiens en ligne, par téléphone, visioconférence ou chat.

Cet événement donnera aux employeurs qui souhaitent s’engager en faveur de l’emploi de personnes handicapées l’opportunité de trouver les bons candidats pour les postes qu’ils ont à pourvoir. Cette initiative est également un vrai soutien pour les TPE /PME qui, grâce à la participation des grandes entreprises, pourront accéder gratuitement au salon. Enfin, pour les demandeurs d’emploi en situation de handicap, « Job pour tous » constitue une plateforme de rencontre accessible et efficace avec de grands employeurs de leur région.

Alors que l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap reste très inférieur à l’objectif fixé par la loi, ce type d’initiative peut faciliter le « matching » entre les besoins des employeurs et les profils des candidats.

En savoir plus et participer à « Job pour tous » 

 

Ideal care | , , , , , , , | 1 Commentaire

Idealday : chez Edenred France recyclage à tous les étages

 

collecte-4

A l’occasion de l’Idealday, vendredi 22 septembre 2017, plus de 5 000 collaborateurs Edenred se sont mobilisés dans 34 pays pour soutenir des initiatives locales en matière de RSE.

En France, le recyclage était à l’honneur. Les collaborateurs d’Edenred France ont participé au Collector Challenge, un marathon de collecte de piles, de cartes à puce et de bouchons en liège ou en plastique. Au total, 300 kg de piles ont pu être recyclés, ainsi que 96 kg de bouchons en plastique, 10 kg de bouchons en liège et 25 kg de cartes à puce.

Le saviez-vous ? La collecte des cartes à puce permet de récupérer les métaux contenus dans les cartes. Ces métaux représentent 90 % de l’empreinte environnementale de ces cartes. En les recyclant, les métaux ainsi récupérés peuvent être réutilisés dans de nombreuses industries.

Quant aux piles, il s’agit d’un véritable poison pour l’environnement puisque de 20 % d’entre elles sont jetées dans la nature, et que la plupart finissent dans des poubelles ordinaires. Or elles
sont composées à près de 80% de métal, une matière épuisable et non renouvelable. Recycler les piles permet donc réutiliser les métaux qu’elles contiennent pour fabriquer des objets de la vie courante : des gouttières en zinc, des couverts en acier inoxydable…

Le recyclage des bouchons en liège est quant à lui un geste écologique qui devrait devenir un réflexe pour tous car il permet de préserver les forêts de chêne liège.

Enfin, les bouchons en plastique ont été collectés au bénéfice de l’association « Les bouchons de l’espoir ». Cette association recycle des bouchons, pour financer des projets permettant aux personnes en situation de handicap de pratiquer un sport.

Bravo aux équipes d’Edenred France pour leur mobilisation et leur implication pendant cet idealday !

 

Découvrez les photos  de l’Idealday 2017  :

recycle-erf

Idealday : les équipes de Edenred France ont collecté des centaines de kilos de bouchons pour l’assoc Les Bouchons de l’espoir.
collecte-2

Ideal care | , , , , , , | Ajouter un commentaire

Elioz Connect : les centres de relation clients bientôt accessibles aux sourds et malentendants

Elioz Connect

Edenred France a décidé de doter son centre de relation clients de la plateforme Elioz Connect, un service de relais téléphonique destiné aux personnes sourdes et malentendantes.

La plateforme Elioz Connect permet à des personnes sourdes et malentendantes d’entrer en communication avec un chargé de clientèle par téléphone, via leur écran d’ordinateur. Selon le mode de communication de la personne, un interprète traduit les propos de l’interlocuteur en langue des signes ou les transcrit par écrit en temps réel.

Ce type de plateforme devrait se généraliser dans les prochaines années. « De plus en plus d’entreprises souhaitent rendre accessible leur centre de relation clients, ce qui est normal : il y a des millions de sourds et malentendants en France qui sont aujourd’hui exclus de ces services. Ils sont pour le moment obligés de faire des démarches complexes pour bénéficier d’un service clients, ou d’y renoncer », estime Jean-Michel Armagnacq, directeur des ventes et associé fondateur d’Elioz.

De plus, la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique oblige désormais les services d’accueil téléphonique tels que les centres de relation clients à se rendre accessibles aux personnes sourdes et malentendantes.

Sans attendre l’entrée en vigueur de cette disposition, Edenred France a choisi de se mettre en conformité avec cette exigence en dotant son centre de relation clients (CRC) de la plateforme Elioz Connect. Sa mise en place s’est accompagnée de la sensibilisation des collaborateurs du CRC et de la formation de chargés de clientèle « pilotes ». A plus long terme, il est prévu d’intégrer ce module dans le parcours de formation des nouveaux chargés de clientèle.

« Je trouve important que les équipes aient été sensibilisées », témoigne Kadouche (…), chargée de relation clients chez Edenred France. « Avant, je ne m’imaginais pas qu’un sourd ou un malentendant puisse accéder à nos services. Ce type d’initiative donne une ouverture d’esprit qui permet de « penser plus large. » »

Pour Sonia Otmani, chargée de projets RH et handicap chez Edenred France, il s’agit d’une avancée importante : « Aujourd’hui, 10 % de la population serait en situation de handicap. En mettant en place Elioz Connect, Edenred France répond à un besoin des personnes sourdes, mais ouvre aussi la porte à tous ceux qui ont, de près ou de loin, un rapport avec le monde de la surdité. »

Cette mise en accessibilité des centres de relation clients pose des défis techniques et humains, parmi lesquels la confidentialité des informations échangées dans le triangle entreprise-interprète-client. Edenred a choisi la plateforme Elioz pour plusieurs raisons

  •  un accompagnement qui s’adapte aussi bien aux oralistes qu’aux personnes ayantt besoin d’un interprète en Langue des signes française (LSF), notamment avec le connect;
  •  des garanties solides en matière de confidentialité.

« Elioz a fait le choix déontologique de ne travailler qu’avec des interprètes diplômés », explique Jean-Michel Armagnacq. « Ceux-ci sont tous assujettis à des devoirs très précisément normés par le code pénal, qui décrit clairement les obligations de fidélité, de neutralité et de confidentialité des interprètes. » Ainsi, quelles que soient les informations échangées (numéro de compte, etc.), l’interprète ou le transcripteur ne divulguera ou n’utilisera jamais ce qu’il a entendu.

Cette mission exige en outre des qualités professionnelles et humaines particulières de la part des interprètes. En effet, comme le mentionne Christophe Ricono, président d’Elioz, « l’usage du téléphone n’est pas naturel chez les personnes sourdes. Il y a donc une révolution culturelle à opérer et, pour l’interprète, il y a une partie d’accompagnement. »

Chez Edenred France, la question de l’accessibilité n’est pas qu’une problématique RH et handicap, puisqu’elle est portée par l’ensemble du comité de direction. D’ailleurs, l’entreprise ne compte pas s’arrêter là : « le but est d’étendre Elioz sur la partie pôle clients, c’est-à-dire de rendre tout accessible chez Edenred, y compris l’accueil », nous confie Sonia Otmani.

 

Ideal care | , , | 1 Commentaire

Mission Handicap Edenred : une mission bien remplie

Voilà presque dix ans, était votée la loi de 2005 sur l’Égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. La plupart des entreprises s’y sont conformées, découvrant souvent que la gestion des personnes en situation de handicap rejaillissait positivement sur leur gestion des ressources humaines. Une expérience vécue au quotidien chez Edenred France à travers sa Mission handicap et son engagement sans faille en faveur de l’insertion.

Une loi aussi originale qu’efficace

L’esprit de la loi sur l’Égalité des droits et des chances consiste à éveiller les consciences au handicap, pour inciter les entreprises à agir de différentes manières mais toujours dans le bon sens. Les entreprises ayant dans leurs effectifs plus de 20 salariés sont soumises à une obligation d’emploi de 6% de travailleurs handicapés, 3 solutions s’ouvrent alors à elle : appliquer simplement la loi, mettre en place une convention de partenariat avec l’Agefiph ou faire le choix d’un accord d’entreprise, de branche ou de groupe signé avec les partenaires sociaux et agréé par la DIRECCTE.

Concrètement, pour respecter le seuil de 6% de collaborateurs handicapés, 3 leviers existent : sous-traiter une partie de leurs achats à des établissements et services d’aide par le travail (ESAT) ou des entreprises adaptées (EA), recruter des personnes reconnues en situation de handicap et sensibiliser l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise pour lever les freins à la reconnaissance en interne.

Les entreprises n’atteignant pas l’obligation légale doivent s’acquitter de compensations financières auprès de l’Agefiph, qui se charge de gérer les fonds recueillis et de promouvoir des actions d’insertion pour les personnes handicapées.

Lorsqu’une entreprise est sous accord, elle garde cette compensation financière en interne pour promouvoir elle-même ses propres actions d’insertion à destination de la population en situation de handicap. Les entreprises ont ainsi la possibilité d’agir sur plusieurs fronts pour renforcer l’égalité.

Les choix de la Mission Handicap d’Edenred France

mission-handicap-edenredLa Mission Handicap d’Edenred s’engage au quotidien pour l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés. Elle développe un réseau de partenaires variés pour accompagner sa direction des ressources humaines sur le sujet du recrutement (Hanploi, Tremplin, Défi RH). Elle valorise les entreprises du secteur protégé et adapté et les intègre dans sa politique d’achat. En parallèle, Edenred accorde une place importante à la communication et à la sensibilisation pour une image plus juste des personnes en situation de handicap. Enfin, la Mission handicap met en place des actions concrètes de maintien dans l’emploi des salariés du groupe.

La semaine du handicap chez Edenred

Du 12 au 18 novembre 2014, Edenred France a pu réaffirmer son engagement auprès de L’ADAPT, l’Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées qui est à l’origine la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Une action de sensibilisation qui reste nécessaire à l’heure où le taux de chômage des personnes handicapées en France atteint 20% soit le double de la moyenne française. Marion Klemm, Responsable coordination RH chez Edenred, témoigne de son expérience :

« Edenred dispose d’un accord de Groupe en faveur de l’intégration et du maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap. Cette démarche se traduit par l’attribution de Ticket CESU pour les salariés en situation de handicap, une plus fréquente sollicitation d’ESAT pour la réalisation de certaines prestations (sur nos cadeaux de bienvenue pour les nouveaux collaborateurs par exemple), la signature d’un partenariat avec l’association Tremplin pour le recrutement d’alternants, de stagiaires ou de jeunes diplômés reconnus en situation de handicap ou encore plus récemment le cofinancement pour la troisième année consécutive en 2014 de la saison 5 de la web série J’en crois pas mes yeux, programme visant à rapprocher les personnes valides et handicapées par le biais de l’humour. »

Une EA, entreprise adaptée pour Fil rouge

Enfin, depuis octobre 2012, Fil rouge, le journal interne d’Edenred France est imprimé broché et plié par une entreprise adaptée : Aposit. Didier Hosatte, chef de fabrication, raconte : « chez Aposit, dix-huit personnes handicapées et sept encadrants travaillent dans trois ateliers franciliens de reprographie et d’impression Offset. En travaillant avec Aposit, Edenred France s’assure une impression responsable, tant sur le plan social qu’écologique puisque le papier est recyclé et les encres végétales.» Une entreprise adaptée exemplaire et l’envie pour Edenred de continuer de relever les défis lancés par le handicap et plus largement par la diversité.

Ideal care | , , , | Ajouter un commentaire

Diversité, handicap : l’art d’oser l’humour

JCPMYsaison-5-1

Très engagé sur le sujet du handicap, Edenred, partenaire depuis trois ans de la websérie J’en crois pas mes yeux, a accueilli le tournage de sa cinquième saison au sein de ses locaux, à Malakoff. Ou comment rire de tout et surtout du handicap pour enfin briser le tabou.

Qui ne s’est jamais trouvé très embarrassé après avoir lancé un « ça saute aux yeux » à un aveugle, ou un « ça traîne un peu» à un unijambiste ? Ces situations vécues ont servi de base à quatre saisons, comptant plus d’une dizaine d’épisodes chacune. Résultat, une série qui ne prend ni le parti des handicapés, ni celui des valides, caustique et légère, où nul n’est épargné. Primée au festival Entre’2 marches 2014 à Cannes, la série J’en crois pas mes yeux prend ainsi le pari qu’un bon fou rire vaut parfois mieux qu’un long discours. Jérôme Adam, coproducteur de la série confirme : « Il faut lever le sentiment de maladresse et créer du lien entre des publics – valides et non-valides – qu’on a souvent tendance à opposer. Et puis nous ne sommes pas partis dans des délires de créatifs, mais dans des situations racontées ou vécues. Blesser est parfois le danger de l’humour… ».
Inspirés de témoignages de collaborateurs d’entreprises partenaires, les épisodes de la websérie se nourrissent aussi de la littérature sur ces sujets : la charte de la diversité et les critères de la Halde1 ont ainsi guidé l’écriture de la saison 5.

Un public de plus en plus varié et nombreux

Les actions de sensibilisation au handicap en entreprise ne manquent pas. En général, les collaborateurs se déplacent peu, en dehors de ceux qui sont directement concernés par le sujet. L’objectif de J’en crois pas mes yeux, a contrario, est de surprendre les gens en les faisant rire autour d’un sujet qui ne les concerne pas, pour pouvoir les inviter à en parler ensuite. Un succès, à en croire les nombreux retours de partenaires avec des statistiques de diffusion encourageantes : la page consacrée à J’en crois pas mes yeux est ainsi la plus consultée de l’intranet d’Edenred.

Tout d’abord spécialiste et généralement concerné par le handicap, le public de la série a changé dès la saison 2, l’audience quittant la sphère privée pour s’inviter chez des professionnels (psychologues, ergothérapeutes, etc.). À partir de la saison 3, les réalisateurs ont constaté une demande importante de la part des écoles, tendance qui s’est confirmée sur la saison 4. Avec la saison 5 qui marque un tournant, car elle porte sur la diversité en général et pas uniquement sur le handicap, les publics devraient encore s’élargir avec à la clé une diffusion télé.

Une série de plus en plus aboutie

En ce qui concerne la réalisation technique, la série est devenue, au fil des saisons, de plus en plus recherchée et professionnelle. Des progrès reconnus, puisqu’elle a obtenu le prix de la meilleure réalisation à Cannes, en mai dernier.
Enfin, la série a su évoluer en fonction des attentes des partenaires : alors qu’au départ les demandes portaient sur des catégories de handicap bien précises, comme la cécité ou les handicaps invisibles, elles ont par la suite porté sur des situations concernant n’importe quelle personne, même non handicapée. J’en crois pas mes yeux arrive aujourd’hui à une saison 5 où la diversité va être abordée au sens large, au-delà de la notion de handicap.

J’en crois pas mes yeux : demandez le programme

Pour devenir partenaire de la websérie, pas de critère particulier, si ce n’est respecter la charte d’utilisation des épisodes, qu’ils soient utilisés en interne ou sur les réseaux sociaux, en mettant en avant le programme commun. Chaque entreprise contribue à parts égales à ce programme. Un « ticket unique » de financement aux allures de financement participatif puisque les participations des entreprises sont mises en commun par les producteurs. Plus il y a de partenaires pour une saison, plus les créateurs de la série réalisent d’épisodes et communiquent sur le web, et plus les entreprises sont gagnantes.

Découvrez sans attendre les derniers épisodes de J’en crois pas mes yeux tournés chez Edenred : http://www.jencroispasmesyeux.com

Ideal care | , , , | Ajouter un commentaire